Portrait Clarisse Arnou Éditrice, manager, productrice et militante.
Portrait Clarisse Arnou Éditrice, manager, productrice et militante.

Clarisse est l’agent artistique de Thylacine qui a composé la musique de la vidéo Hiver 2021 de One Step.

RACONTEZ-NOUS VOTRE PARCOURS.


A la suite de mes études en communication et journalisme, j'ai rapidement commencé à côtoyer les milieux artistiques dans ma région d’origine, l’ouest. Le groupe Lo’Jo m’a proposé d’intégrer leur équipe et d’assurer leur management. J'ai appris à leurs côtés toutes les facettes d'un métier très diversifié : diffusion de tournées, production de disques, édition musicale, droits de la propriété intellectuelle, etc. J'aimais aussi beaucoup voyager ; et Lo’Jo m'a permis de faire des tournées dans le monde entier. 15 ans après, je continue de découvrir des choses, en fonction des artistes, des albums, et des réseaux aussi. Je suis aussi gérante de Yotanka, un label de musique indépendant basé à Nantes, qui défend une certaine diversité, afin de ne pas se cloisonner dans une esthétique définie. Nous sommes approchés par de nombreux artistes et sommes toujours à la recherche de nouveaux talents.

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE MANAGER ?

Dans l'industrie musicale, le manager d'un artiste ou d'un groupe, c'est la personne qui coordonne tous les aspects du développement de sa carrière, en terme de contrats, de partenariats, de productions de disques, clips, positionnement marketing etc. Je continue aussi le management en parallèle, que ce soit pour Lo'Jo, un groupe de musique originaire d'Angers, formé autour de l'auteur-compositeur Denis Péan, ou pour Thylacine, producteur électro et artiste complet à la carrière bien installée, qui compose aussi beaucoup pour l’image.

QUELLES SONT VOS SOURCES D’INSPIRATION ?

Je suis très sensible à la musique mais aussi et surtout, à tout ce qui entoure la musique. J'aime les univers, les voix, les personnalités et, dans cette industrie très concurrentielle, l'aspect humain tient une importance primordiale pour moi. Si actuellement la pop urbaine a le vent en poupe, j'aime à croire que les tendances passent et que l'on ne doit pas se limiter à un style unique. J'aime (faire) découvrir des talents, et adapter nos approches selon le public visé, en essayant de conserver adaptabilité. L’agilité est notre force.

VOTRE JOURNÉE TYPE.

Je n'ai pas de journée type. Mais plutôt 2 journées type ! Je vis à Angers, les bureaux de Yotanka sont basés à Nantes et la société de Thylacine, à Paris, tout comme une grosse partie de l’industrie. Je partage donc mon temps entre ces 3 villes. Disons que je passe 2-3 jours par semaine à Paris, pour gérer divers rendez-vous, (commerciaux, RP, concerts, show case, etc). Le reste du temps, je suis au bureau, pour gérer le quotidien des sociétés que je gère, échanger avec notre super équipe. J'aime faire les deux, j'aime (beaucoup trop) le mouvement ! La pandémie nous a privé des avantages du métier : de l’aspect humain du métier, des tournées... Heureusement, les enregistrements en studio et la production ont continué, et les choses reprennent doucement leur cours, notamment avec l'international qui se débloque petit à petit.

PARLEZ-NOUS DE VOTRE COLLABORATION ONE STEP.

Je suis originaire des Mauges et suis bercée, depuis toujours, par l’univers de la mode. One Step recherchait une musique pour accompagner le film de leur campagne Automne-Hiver 2021. Le brief s’intitulait ‘Terres de Légendes’. Via le label Yotanka, dont le catalogue compte plus de 600 références de musique, nous avons pu faire 6/7 propositions différentes, à la fois modernes, tout en intégrant une fibre subtilement ‘world’.
C’est le titre OLATU de Thylacine, prodige de la scène électro française, originaire d’Angers, qui a tout de suite séduit. Un partenariat idéal, puisque la marque souhaitait mettre en avant un artiste local. J’aime quand deux univers se croisent et se servent l’un l’autre.

UN PETIT MOT EN CONCLUSION ?

La musique peut définitivement être une vraie valeur ajoutée au service d'une marque. Selon sa profondeur, son ambiance, sa couleur, sa sensibilité. Avec Yotanka, nous sommes fiers de notre ancrage à l'ouest et de notre proximité du littoral. Conscients que la musique reste une industrie polluante, nous avons amorcé un virage pour réduire notre impact écologique en collaborant avec Surfrider, une ONG qui milite pour la protection des océans et littoraux en reversant à la fondation, 1€ par vinyle acheté. Aussi, j'observe et je mesure, depuis plus de 10 ans maintenant, comme ce peut être intimidant d'être une femme dans un secteur très masculin. Aujourd'hui, et maintenant que j’ai fait mes preuves, je m'engage de plus en plus pour la féminisation de l'industrie musicale, en m'affirmant comme porte parole et mentor de jeunes entrepreneuses qui évoluent ou ont envie d'évoluer dans la musique.

PORTRAIT CHINOIS.

Si tu étais un vêtement ? Quand je choisis une tenue, c'est le confort qui prédomine ! Toujours ! Je me réjouis d'ailleurs de l'engouement pour la tendance Sport Chic, qui permet d'associer une robe ample ou une combinaison, avec des sneakers par exemple.

Si tu étais une couleur ? En mode, j'adore les nuances de bleus. Mais en ce moment, j'ai très envie de couleur vives, lumineuses, comme si j'avais manqué de soleil !

Si tu étais un motif ? Je ne suis pas du tout motif. J'ai clairement une préférence pour l'uni. Si je devais en choisir un, je m’orienterais sans doute vers un Liberty mais version maxi.

Si tu étais une saison ? Le printemps, sans hésitation ! Synonyme de lumière, de soleil, de chaleur et en même temps, d'une certaine renaissance. Et cette année, il n'a vraiment pas été assez long.

Si tu étais un artiste ? J'ai assisté à mon tout premier concert à l'âge de 7 ans : Jean-Michel Jarre au Mont Saint Michel ! Une performance spectaculaire, dans un endroit incroyable, dont je garde un souvenir impérissable et qui a, peut-être inconsciemment, joué sur mon orientation professionnelle. Créer des évènements en dehors des salles habituelles, dans des lieux d'exception, ça décuple la ferveur du moment !

Si tu étais une musique ? Je n'ai pas de style de musique préféré. J'écoute énormément de choses très différentes, de la pop à la folk en passant par le rock ou le rap. Je suis souvent touchée par des voix, des univers. J’adore actuellement des voix féminines comme celles de Meryem Aboulouafa, Arlo Parks ou encore Joy Crookes. Je suis aussi de près l'évolution de Zinée, une jeune rappeuse très prometteuse. Et je suis fan d’une de mes dernières signatures, la rappeuse sud-africaine et icone féministe Dope Saint Jude. J’ai fait du ‘girl power’ une de mes spécialités : )